Portrait de Romain des Grottes, coach pro

Publié par FCV le

PORTRAIT de Romain des Grottes, COACH PRO

En quelques mots, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Romain des Grotes, j’ai 44 ans, (4 enfants dont 3 adultes ). Je suis chef d’entreprise depuis 2001.

En quelques phrases, quel a été ton parcours avant de devenir coach de vie ?

J’ai travaillé à ma sortie d’école de management dans le CRM pour une entreprise externalisant des services clients. (je m’occupais des systèmes d’informations, de l’informatique et du traitement des résultats statistiques).

J’ai ensuite choisi de construire des racines à mes enfants et j’ai profité d’une opportunité de reprise d’un domaine agricole familiale pour m’installer à la campagne.

J’ai mené de front ces deux métiers quelques années puis je me suis éloigné du monde des centres d’appel (j’étais mieux à la campagne qu’en ville)

Je suis encore ce paysan bio-pas-pareil mais j’ai décidé de faire de l’accompagnement mon prochain chapitre de vie.

En 1 phrase, pourquoi le choix d’être coach de vie ?

J’adore quand réussite et plein potentiel semblent faciles. J’ai envie de partager ce que le coaching m’a permis de découvrir.

3 mots sur ce que le coaching t’a apporté-t’apporte sur un plan personnel ?

Dépasser mes propres limites, me sentir libre et épanouis dans mes relations comme dans mon méfier, exprimer ma créativité, dépasser la peur du jugement….

Sur le plan personnel : J’ai compris comment je prenais mes décisions, de quelles manière des blessures ou des peurs venaient me parasiter, quelles croyances me faisaient tourner au rond… par ricochet sur le plan professionnel : entre le début de ma formation PNL et aujourd’hui, j’ai multiplié mon chiffre d’affaire par 4, j’ai redécouvert le management d’équipes , j’entretiens des relations de confiance avec mes clients tout est tellement plus facile.

Que préfères-tu dans l’accompagnement coaching de vie ?

La rencontre du modèle du monde l’autre. La joie nourrissante et inspirante que procurent ces rencontres. Je vois mes clients se transformer au cours des séances et j’aime cette idée d’être le canal de quelque chose de plus grand qui apporte bien être et réconfort. J’observe comme le lien ‘sain’ qui se construit dans une relation de coaching peut être un tremplin pour de profonds changements intérieurs, en toute simplicité.

Une chose à laquelle tu ne t’attendais pas en devenant coach de vie ?

Je ne m’attendais tout simplement pas à ce que l’apprentissage de techniques (j’ai étalé le parcours de PNL sur 2 ans et demi) débouche aussi rapidement sur un métier.

As-tu une spécialité ou souhaites-tu te spécialiser ?

Je me présente comme un coach de transition. J’accompagne les gens à mettre en place de nouvelles stratégies pour ne pas reproduire dans leur nouveau chapitre de vie ce qui ne leur plaisait pas dans l’ancien. Ce peut être une nouvelle relation, un nouveau méfier, la création d’une entreprise, la retraite…

Comme je suis coach-paysan, je suis l’interlocuteur idéal pour les gens qui souhaitent se rapprocher de la nature : sortir de la ville, initier un projet agricole. Pour moi le paysan, c’est aussi la confrontation au milieu et au principe de réalité : on ne s’entête pas avec ce qui ne marche pas !

3 mots qui décrivent ce que va trouver une personne qui vient se faire coacher par toi

Authenticité, bienveillance, pragmatisme

Dans 5 ans, tu te vois comment ?

J’ai envie de développer des travaux en groupe et probablement de la formation

As-tu quelque chose à ajouter ?

Je travaille en présentiel ou en visio.

J’ai plusieurs partenaires spécialisés sortant de mon école ou d’ailleurs. Ça me permet d’orienter les clients par exemple vers un spécialiste de l’estime de soi ou vers l’hypnothérapie.

J’adore croiser les techniques et offrir une vision à plusieurs point de vue à mes clients. Avec une collègue je propose quasi-systématiquement une séance d’équicoaching dans le parcours pour aller expérimenter le ‘non verbal’ et voir à l’œuvre nos mécanismes relationnels sans le masque du mental.

3 mots qui résument ce que tu es venu chercher en adhérant à la FCV ?

Je crois sincèrement que le coaching devrait être un “réflexe”. Pour que le méfier soit pris au sérieux ! Pour découvrir encore de nouveau outils. Une fédération, c’est de l’intelligence collective et du partage

Romain des Grottes

tel: 06 85 18 15 02

 https://desgrottescoaching.com

https://meetmothernature.com/


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :