Je n’y arrivais pas…

Publié par FCV le

Séverine, 39 ans, ingénieur agronome, souhaite vivre un métier en accord avec ses valeurs écologiques. Elle a décidé de créer sa société.

« Avant de commencer les séances de coaching, j’étais un peu désemparée. Mon projet de changement de vie professionnelle était là, je savais vers quoi je voulais aller… Mais je n’y arrivais pas. Le coaching m’a apporté une écoute et une aide importante pour prendre du recul et du souffle, afin de poser les choses. Cela m’a permis de dédramatiser, de voir les choses sous un angle nouveau. Ainsi j’ai accepté que j’avais des atouts -que je ne voyais pas- et pas seulement des manques qui me donnaient le sentiment de ramer à contre-courant. Aujourd’hui, en grande partie grâce au soutien du coaching, j’ai réussi à démarrer ma nouvelle activité professionnelle. »

Le regard du coach :

Une personne très autonome avec un projet de création d’activité et qui a déjà longuement réfléchi… Mais ce projet n’avance pas !

Quand il y a création, on pense que tout est à créer. Le risque qui en découle est de ne voir que ce qui n’est pas encore là. Les fondations du projet risquent d’être des sables mouvants. On s’épuise et se décourage devant tout ce qui est à accomplir et on a l’impression de n’avoir rien sur quoi s’appuyer.

Faire des liens avec son passé pour qu’il serve de tremplin : quelles compétences vais- je pouvoir réutiliser ? Voir ses atouts pour trouver une force dynamique qui porte : la posture devient plus solide. Elle s’ancre et le regard sur l’avenir incertain change.

Bref voir ce qui est déjà là en soi pour puiser la force d’innover, d’inventer ce qui n’est pas encore là.

– Cliquer ICI pour revenir sur le blog –

Question de bon sens : Vous pouvez partager et distribuer le contenu de cet article ; il suffit de citer vos sources et de ne pas modifier, transformer ou altérer son contenu.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :