6 mois après…

Publié par FCV le

6 MOIS APRÈS…

Témoignage de Mélanie B.

« Je ne connaissais que le principe du coach sportif. Je n’aurais jamais pensé qu’il existait des coach dans d’autres domaines. J’ai découvert ce métier par l’intermédiaire de P dans mon environnement amical, quand elle a parlé de son travail.

J’avais un mal être, une colère et des rejets d’émotions. Il était temps que je passe à autre chose, j’aurais pu rencontrer un psychologue, mais l’aspect coaching / encadrement * m’a paru moins “médical” et m’a attirée.

Au 1er rendez-vous, je n’avais aucune attente spécifique, je ne savais pas vraiment où j’allais (à part vers un meilleur bien être). Je n’avais aucune conscience de « comment se passe un encadrement* avec un coach ». Ce qui était sûr, c’est que je voulais le faire et que je testais une nouvelle façon de travailler sur moi.

Cette séance m’a surprise. La coach m’a expliqué comment cela fonctionnait, on a parlé de contrat, d’objectif, de durée… Je ne m’attendais pas à ça. Cette première séance m’a confirmé le bon choix de faire cette expérience.

Même si, avant ce RDV, tout n’était pas clair, j’ai fini par clarifier ma demande plus concrètement. A la fin, et c’est la raison pour laquelle la mission de coaching était terminée, j’avais atteint mon objectif.

Aujourd’hui 6 mois après, le bilan final est très satisfaisant, je me suis retrouvée. Des points ont été soulevés, certains que je ne souhaite pas encore appliquer mais dont j’ai conscience (comme le besoin de changer de travail et d’évoluer dans une vie plus créative).

Avec le travail effectué en coaching, j’ai pu répondre à mes attentes. Aujourd’hui, je suis capable de voir les choses autrement, ce qui m’aide à mieux me sentir. J’ai même développé des techniques personnelles qui m’ont permis de me détacher de certains faits qui me touchaient trop personnellement.

Aujourd’hui, je peux dire que oui, le travail a porté ses fruits. Cependant, je souhaite revoir ma coach pour une nouvelle séance, pour une sorte de “contrôle technique”. M.B. »

Le regard du coach :

C’est passionnant d’assister à l’évolution d’une personne vers… elle-même. Au départ, à l’aveugle (je ne vais pas bien, pourquoi pas le coaching ?), puis dans ce cas précis, un apaisement intérieur petit à petit, des réflexions nouvelles, qui permettent au coaché de voir enfin le chemin qu’il souhaite emprunter. Parfois certaines évidences surgissent, mais ce n’est pas pour tout de suite ! Qu’importe la décision du coaché à ce sujet, il met en place pas à pas et à son rythme le changement dans sa vie, qu’il a initié avant même de décider d’être accompagné. Il n’hésite pas, une fois la mission de coaching terminée, à continuer d’innover dans ses actes. Il s’écoute !

Quant à la question du « et ensuite ? », en accompagnement professionnel, des rendez-vous éloignés dans le temps une fois l’objectif atteint, sont décidés : cela laisse le temps de constater les effets des actes engagés et quelques séances peuvent aider à mieux vivre les conséquences impromptues, ou à « re-poser » une fois que le vécu concret s’est installé… Ce peut être la même dynamique pour un projet de vie personnelle. Et puis, tout ceci s’inscrit dans le vivant : « l’entre deux séances » est vivant et évolutif, « l’après coaching » ne déroge pas à cette dynamique de la vie. L’appellation coaching de vie n’est pas anodine.

*Encadrement est le terme employé par Mélanie B. Pour aider à la compréhension : le coach de vie est garant de l’objectif et accompagne le coaché dans sa réalisation. Le contrat pose le cadre de la mission de coaching.      

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :