M.C., accompagnement coaching, 3 ans après un AVC Témoignage « avant-pendant-après »

Publié par FCV le

M.C., accompagnement coaching, 3 ans après un AVC

Témoignage « avant-pendant-après »

Il est des accompagnements dont on se souviendra longtemps. Celui de M.C. est de ceux-là. Je souhaite apporter quelques précisions.

Nous nous étions croisées quelques années auparavant mais sans nous connaitre réellement et dans un autre contexte (sinon, je n’aurais pas pu l’accompagner en coaching).  Quand je l’ai revue, je savais qu’elle avait eu un AVC 3 ans auparavant. Je la vis rayonnante et lumineuse, plus encore qu’avant son AVC, même si certaines séquelles physiques étaient encore présentes. Et je n’ai pu me retenir de le lui dire… Je n’ai pas non plus pu m’empêcher de lui demander : que vous a appris cet AVC ? Question culotée et surprenante, mais évidente pour moi. Après un bref instant, sa réponse fût tout aussi évidente et nous avons partagé nos regards sur la vie et ses chemins parfois compliqués. Quelque temps après cet échange informel, M.C. m’a contactée pour débuter un accompagnement coaching. Je précise qu’à aucun moment la mission de coaching n’a supplanté les autres professionnels spécialistes de sa santé.

La mission a bousculé les règles du coaching : il y a bien eu un contrat, mais ni l’objectif ni le temps de la mission n’ont pu être définis clairement : il lui était difficile d’espérer à voix haute ou de se projeter de façon précise dans l’avenir ! Un coach accompagnant le changement de l’autre tel qu’il est, je l’ai accompagnée là où elle en était, quitte à bousculer quelques règles impossibles à mettre en application. Les séances ont eu lieu à son domicile et j’ai pris des notes pour elle. En dehors de ces particularités, ce fût une véritable mission de coaching, ses difficultés présentes n’empêchant pas son cheminement intérieur ; elle était véritablement en changement et je n’ai fait que l’accompagner dans cette dynamique.

Le questionnement et les outils utilisés ont encouragé-stimulé les prises de conscience de sa valeur au delà de ses apparences présentes (comme dans toutes les missions de coaching d’ailleurs !). Dans le cas présent, c’était  nécessaire pour soutenir un élan freiné parfois par des incertitudes physiques.  Ce qui confirme une fois de plus que toutes les ressources sont bien présentes en chacun ! Que le job du coach consiste principalement à proposer un espace qui permet à la personne accompagnée de « s’écouter » dans son ici et maintenant…

Au fur et à mesure se sont dessinés des objectifs intermédiaires concrets, qui ont tous été atteints ! L’autonomie a été respectée et clore la mission a été une évidence pour elle quand le temps a été venu…

Merci pour cet accompagnement riche en humanité ; merci pour cette expérience qui a conduit à adapter le cadre posé par le coaching : j’ai beaucoup appris ! Et j’ai vécu un accompagnement unique qui a respecté les valeurs d’un accompagnement humaniste. Ce fût un privilège d’assister à ses éclosions de nombreux élans de vie ! La supervision que j’ai suivie m’a confortée sur la justesse de cet accompagnement.

Merci pour ce témoignage, qui je l’espère encouragera d’autres à oser espérer de la joie au milieu d’environnements parfois non facilitateurs pour son éclat. Sauf que, dès qu’on se « retrouve » au-delà de ses apparences, elle est au rendez-vous ! Car oui, cet accompagnement fût joyeux…

Place à M.C. qui a eu la gentillesse de bien vouloir donner son témoignage.

Qu’est-ce qui vous a conduit à consulter un coach ?

J’ai décidé de m’adresser à une coach suite à un AVC qui a bouleversé ma vie, mes rêves et l’avenir…  J’avais, avant cet accident, été suivie par un psychiatre pendant plus de dix ans. Il m’a beaucoup aidé mais je ressentais des besoins différents.

Durant les six mois d’hospitalisation, j’ai profité aussi du soutien d’une psychologue et d’équipes vigilantes, positives et bienveillantes…. Passés le choc et l’abattement, j’ai ressenti la nécessité de me recentrer, de travailler pour moi et pour mon bien-être ! Alors, après avoir entrepris des séances d’hypnose et des massages, j’ai eu besoin de la dynamique proposée par Patricia et j’ai ressenti l’évidence de partager son expérience et son approche de la vie …

Dans quel état d’esprit étiez-vous avant de débuter la mission ?

Avant de débuter la mission, je me sentais confiante, contente d’avoir choisi Patricia qui dégage des ondes positives et rayonnantes. Je ne savais pas où cela allait me mener et j’avais envie d’essayer. Seule, j’avais pris cette décision et ça m’intriguait. J’étais curieuse de découvrir d’autres facettes de moi.

Pourquoi un coach et  pas un autre corps de métier (psy, thérapeute etc.) ?

Un coach, pourquoi pas ? Surtout après avoir travaillé avec plusieurs psys…

Peut-être une approche plus douce de moi… je veux bien réfléchir mais sans me faire de mal. Façon de parler, car ayant déjà creusé très loin et très profond auparavant avec des ressentis douloureux, je ressentais le besoin d’une autre approche de moi car les événements m’ont transformé.

De plus, Patricia est une femme avec qui j’ai eu de très bons échanges et à qui je faisais confiance !

Après la 1ère séance, dans quel état d’esprit étiez-vous ?

A la fin de la première séance, je n’étais pas plus préoccupée qu’avant le rendez-vous. Je savais que j’allais devoir me livrer, me dévoiler, me confier et que cela remuerait mes convictions et le passé. Je devais travailler, me remettre en question, avoir envie et besoin de trouver des ressources et oser positiver…

La mission de coaching vous a-t-elle permis d’atteindre votre objectif ?

Dans mon cas il n’avait pas d’objectif précis, mais j’avais besoin de comprendre combien tous ceux qui m’entourent me sont chers et précieux. J’ai le droit de vivre avec mon handicap, d’avoir des envies et de savoir les réaliser….

Je suis heureuse de vivre tous ces moments présents positivement. J’apprécie la liberté dans ma tête et mon cœur…

Votre mission de coaching s’est terminée depuis combien de temps ?

La mission est terminée depuis 6 mois et s’est étirée sur une année (15 séances).

Aujourd’hui, quel bilan faites-vous  de cette expérience ? Avez-vous la sensation que tout le « travail » effectué lors de vos séances, continue de porter ses fruits ?

Aujourd’hui, je surfe sur une jolie vague en eau chaude sous le soleil.

Je me sens légère, ouverte et disponible pour des aventures créatives… Je savoure le moment présent, j’apprécie ce qui fait ma vie et je fais quelques projets de voyage avec des amis… Je cherche toujours du positif à ce qui arrive… et je souhaite en faire profiter mon entourage aussi. Je suis apaisée, sereine avec moi-même. 

Je prolonge le cheminement engagé durant les séances. Je laisse couler les événements et j’ai lâché prise sur tant de choses que le présent est beaucoup plus léger au quotidien.

Que pourriez-vous dire à une personne intéressée par un accompagnement coaching mais encore hésitante ?

Sans hésiter, j’encouragerai à suivre l’expérience du coaching. Il faut y réfléchir avant, s’y préparer un peu, en acceptant de se remettre en phase avec soi même. Le résultat est encourageant et rassurant.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Il y aurait tant à dire…

 

Témoignage et peinture de M.C.

Patricia Verneret

Coach de vie

Catégories : Témoignages

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.