Certifié(e) coach de vie … je m’installe

Publié par FCV le

Certifié(e) coach de vie … je m’installe

Je suis certifié(e) et voilà une foule de questions sur l’installation en tant que coach de vie.

Cet article n’a pas pour but de vous donner les « meilleurs choix », qui seront totalement personnels, mais quelques pistes et adresses web pour aider à trouver ce qui vous conviendra.

Sous quelle forme ?

  • Le portage: L’article L1251-64 du Code du travail définit le portage salarial comme étant « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage »

http://www.guideduportage.com/portage-salarial/definition-portage-salarial.html

  • Auto-entrepreneur: ce statut permet de tester son activité (on paye des charges seulement s’il y a un chiffre d’affaire réalisé) avant de s’engager dans un statut plus contraignant (charges sociales à régler chaque mois ou trimestre même s’il n’y a pas de rentrées d’argent)

http://www.lautoentrepreneur.fr/questions_reponses.htm#Couts14

  • Entreprise individuelle ou société?  : EI-EURL-AERL etc. Les choix sont nombreux. Il est important de poser le pour et le contre, de se renseigner sur les avantages et les inconvénients pour limiter les mauvaises surprises.

http://www.rsi.fr/creation-entreprise/artisans/monter-le-projet/quel-statut-juridique/entreprise-individuelle-ou-societe.html

Le business plan

Le business plan est un plan de développement particulier. C’est un dossier d’analyse d’un projet d’investissement ou de désinvestissement. Il explique pourquoi, comment et à quel délai l’investissement ou le désinvestissement envisagé peut devenir rentable

Pour des questions telles que : un local ? Nombres de séances nécessaires pour amortir ? Quel prix ? C’est un outil intéressant qui permet de visualiser et d’imaginer financièrement le développement d’une activité. Voici un lien pour en télécharger un gratuitement. Il est simple et clair.

http://www.fisy.fr/

Se faire connaitre

  • Les réseaux sociaux, les sites sont les annuaires d’autrefois, les campagnes publicitaires démocratisées, pour un coût tout à fait raisonnable. Aucune obligation, mais cela rassure le client. Vous existez sur le web et vous existez officiellement ! Il est important de réfléchir en amont sur ce que vous en attendez. Vouloir une vitrine et décider d’une interactivité avec le public n’aboutiront pas aux mêmes pages ou site, et ne vous demanderont pas la même somme de travail !
  • Les prescripteurs: si votre formateur en coaching de vie a bien fait son travail, il a dû vous expliquer l’importance d’un bon relationnel avec des professionnels aux expertises différentes mais possiblement complémentaires au coaching de vie.

          Pourquoi ?

         – pour vous faire connaitre.

        – pour orienter des clients dont vous sentez au cours des séances, que certains   points pourraient être approfondis, mais qui sortent du domaine de votre compétence de coach de vie.

  • Périmètre autour de votre lieu de travail: ne jamais sous-estimer l’importance de rencontrer de visu, de parler de sa profession dans un périmètre proche. Internet ne remplace pas le vivant des rencontres, ni une carte de visite que l’on a toujours avec soi !

Se faire reconnaitre

  • Associations, fédérations, indépendamment de l’apport de connaissances et de liens professionnels, sont un réel soutien pour une reconnaissance de la profession de coach de vie… et de vous-même.
  • Etre agréé est synonyme de qualité et donne l’opportunité d’être référencé. Au milieu de ce méli-mélo d’informations contradictoires et parfois douteuses sur le métier de coach, un référencement peut aider une personne dans sa démarche pour trouver un professionnel compétent.

Texte  Patricia VERNERET – Coach de vie et vice-présidente de la FCV

Où s’installer ?

La location d’un cabinet représente un coût fixe que tous les jeunes coach ne peuvent soutenir en début de carrière.

A la maison, sans un espace réservé et dédié, il est difficile de faire face au chat qui miaule et demande à sortir sur le balcon toutes les deux minutes, le téléphone fixe qui sonne, les voisins qui viennent demander du sucre et le postier qui doit vous livrer un colis…

  • Les espaces de co-working offrent une solution de location de salles adaptées aux besoins, tout en permettant de limiter les frais locatifs.
  • Les associations : exemple LA CORDEE à Lyon  la-cordee.net ( L’association fonctionne avec des frais de dossier, un abonnement fixe mensuel et un tarif horaire.)
  • Le partage d’un cabinet avec d’autres praticiens est une pratique de plus en plus courante.
  • Les mairies mettent à disposition des professionnels locaux, des lieux à des tarifs souvent avantageux !

A vous de choisir l’espace professionnel qui vous convient le mieux !

Texte Eleonora SICA –  Coach de vie stagiaire

=> Autre article à découvrir : « Un coach de vie n’est pas un GPS !!! »

– Cliquer ICI pour revenir sur le blog –

Question de bon sens : Vous pouvez partager et distribuer le contenu de cet article ; il suffit de citer vos sources et de ne pas modifier, transformer ou altérer son contenu.

 

 

 

 

 


Surget Nathalie · 21 avril 2017 à 7:19

Merci pour cet article constructif parfaitement complété par des liens intéressants
Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :